Plan local d’urbanisme

Actualités :

Par délibération du 11/09/2018 et dans le cadre de la création du Crécy Safari Park , le conseil municipal de Crécy-la-Chapelle a approuvé la Déclaration de Projet et de Mise en Compatibilité du Plan Local d’Urbanisme de la commune de Crécy-la-Chapelle. 

Le PLU est actuellement en cours de révision. Pourquoi ?

La loi ALUR -loi pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové- du 24 mars 2014 instaure notamment l’encadrement des loyers et promeut la construction de logements moins énergivores et plus accessibles.

Pour ce faire, elle a supprimé le Coefficient d’occupation des Sols, qui fixait la surface maximale constructible d’un terrain. Conséquence : il n’existe plus de surface minimum à respecter pour opérer une division de terrain.

Pour limiter ces divisions et lutter contre une densification des hameaux, la municipalité a mis en révision le PLU fin 2014. Le futur règlement devra permettre de mieux contrôler l’urbanisation et de résister à une pression foncière de plus en plus forte de la part des promoteurs, mais aussi de l’Etat. Comment ? En modifiant les règles de construction afin que des projets soient rendus irréalisables sur de trop petits terrains.

Faites-nous part de vos remarques sur : revisionplu@crecylachapelle.eu

 

 

Pas plus de 150 logements et 360 habitants d’ici 2030

En moins de 50 ans, la population créçoise et le nombre de logements ont doublé. Conformément à la tendance nationale, les ménages sont devenus de plus en plus petits, passant de 2,8 à 2,4 personnes par foyer entre 1968 et 2014.

Enfin, les résidences secondaires se sont transformées en résidences principales, quand d’autres restent à l’abandon : Crécy-la-Chapelle compte plus de 200 logements vacants.

Le SDRIF 2014-2030 impose +10% de densité humaine dans les hameaux, +15% de densité humaine et de densité de l’habitat dans le bourg et à Montbarbin. Le document régional estime à 25 hectares la capacité d’ouverture à l’urbanisation sur la commune, à condition de garantir une densité de 35 logements par hectare sur ces secteurs.

Pour répondre aux objectifs imposés tout en réduisant au maximum l’expansion urbaine, la municipalité affiche des objectifs chiffrés d’ici à 2030 :

  • de 100 à 150 logements maximum (depuis 2014, environ 200 logements ont déjà été réalisés) et la résorption des logements sous-occupés et vacants.
  • de 240 à 360 nouveaux habitants.

 

Télécharger les différents documents relatifs à ce PLU en vigueur (2013) :

Plan Général PLU de 2013
Plan Centre-Ville Hameaux Montbarbin Libernon Mongrolle

plan hameaux Ferolles et Serbonne

Plan de Férolles (zoom)

Reglement plu du 18-02-2013

 


Projet d’Aménagement et de Développement Durable – PADD

Engagé depuis fin 2014, la révision du Plan local d’urbanisme -PLU-  comprend différentes étapes réglementaires.  Le Projet d’aménagement et de développement durable -PADD- en constitue le socle. Présenté en réunion publique aux habitants le 3 octobre 2017, il a ensuite été débattu en conseil municipal.
Le PADD se fonde sur le diagnostic territorial établi par le cabinet Urbanence, lauréat du marché public pour la révision du PLU. Il exprime le projet de ville pour les 12 prochaines années.

Clé de voute du PLU 2018-2030, il fixe les grandes orientations en matière d’équipement, d’urbanisme, de paysage, de protection des milieux naturels, agricoles et forestiers. Il définit aussi les objectifs en matière d’habitat, de transports et déplacements, de commerces, de développement économique et de loisirs.

 Le PADD doit tenir compte des documents supra-communaux régis par le Code de l’urbanisme : le Schéma directeur d’Ile-de-France – SDRIF– dessiné par la Région, et le Schéma de Cohérence Territoriale –SCOT– qui relève de la Communauté de communes du Pays Créçois.

Sur cette base, des Orientations d’aménagement et de programmation -OAP-, un règlement et un zonage viendront parfaire le PLU fin 2018.

PADD